Karl M

Interview - Le 14/08/2012 par Nina

La production, au-delà de la conception…

La production, au-delà de la conception…

Les compositions de Karl M exposent un message transcendant à l'esthétique simple. Un sentiment quelque peu déstabilisant, comme en équilibre à 30m d'altitude sur une corde tendue. Après déjà deux EP, l'enfant terrible de l'électronique confie à Music To Know quelques impressions...

Lorsque tu produis, ta pensée est elle davantage dirigée sur une expression de toi même ou sur l'envie de donner au public ce qu'il attend?

Un mix des deux. Avant tout, ce que j’exprime, vient du fond de moi même, de mes pensées et de mon passé. J’essaie de m’exprimer à travers mes mélodies, mes samples de voix etc.

Mais j’envisage également la façon de rendre mon message, je me mets à la place des gens ; je veux faire bouger leurs esprits, qu’ils se fassent tout simplement prendre dans ma toile de son. Je veux captiver, réussir à parler à travers ma musique tout simplement.

J’essaie toujours de trouver ce juste milieu, une sorte de compromis constant avec moi même et les gens, pour satisfaire tout le monde au final.

Et de là, serais tu prêt à lancer un produit très risqué qui pourrait ne pas plaire au public?

Bien sûr. J’assume entièrement ce que je produis ou ce que je joue en dj set. J’essaie d’attirer l’attention des gens en regardant au delà de cet aspect (le fait de plaire au public) ; l’énergie que j’émet durant toute prestation est très importante je crois.

Tant que je reste fidèle à moi même, à mes sentiments... Ceux qui aimeront, écouteront ceux qui n’aimeront pas, tans pis pour eux…

Ce que je fais, c’est une expression avant tout ; de quelque chose qui ne se prononce pas. Je n’arriverais jamais à formuler une phrase pour exprimer ce que je ressens au fond de moi. Créer un rythme, une mélodie ou un son quelconque me facilite cette tâche.


Préfères-tu le travail solo ou en groupe?

Difficile à dire. Je suis très méticuleux, trop diraient certains. J’aime le fait de travailler seul, mais j’adore collaborer avec d’autres artistes (du milieu électronique ou autre).

Je bosse notamment sur un projet avec Optional Feast (Monique Musique, Woodstrasse). En résumé, on mélange DJ set et Live, ça nous permet de varier énormément notre répertoire. Quelques dates sont prévues prochainement. Des morceaux sont également en cours.

Je bosse sur pas mal de productions en même temps. La machine ne s’arrête pas.


Comment décrirais-tu le style exprimé dans tes morceaux?

Définir sa propre musique serait prétendre de se connaître (quand celle-ci reflète vraiment notre intérieur). Je n’en suis pas encore à ce stade je pense. Loin de là même j’espère. Ce que je produis sous le nom de Karl M est dirigé vers un style fort inspiré de la Techno et de la Minimale mélodique.

Le plus important pour moi dans mes morceaux est le sentiment que je veux exprimer. En ce qui concerne donc le style musical exprimé, je déteste catégoriser la musique ! Les gens trouvent les noms les plus marrants pour décrire un certain style musical. Pour moi une mélodie est une mélodie, et le fait d’assembler certains éléments à ces mélodies crée de la musique, tout simplement. Bref, je fais de la musique.


Un rêve peut être? Un endroit que tu aimerais adopter le temps d'une soirée?

J’ai beaucoup trop de rêves. C’est ce qui me fait avancer d’ailleurs. Un endroit favori je n’en ai pas, il y a tellement d’endroits à voir. Je veux tous les voir. Maintenant si je devais choisir un endroit là tout de suite, ce serait Berlin.

La musique, une vocation? Ou peut-être avais-tu d'autres objectifs...

Mon père est musicien, je suis né avec la musique. Pour moi c’est une vocation. Je me vois plus faire autre chose à ce jour.

Un mentor? Ou simplement des influences?

Je n’ai pas de mentor. Tout ce que j’ai appris c’était en autodidacte, en passant par beaucoup de styles musicaux. J’étais batteur dans un groupe de post rock, j’ai écouté pendant quelques années de la Drum & Bass, et la Techno avec ses dérivés je m’y intéresse seulement depuis 5-6 ans. J’ai donc beaucoup à rattraper. Ceux qui m’inspirent avant tout, sont les producteurs allemands ; ce sont eux qui m’influencent le plus dans ma façon de composer.


En quête constante de nouveauté, Karl M investit le Hype Berlin durant tout l'été, et nous reviendra fin août, collaborant avec Traum Schallplatten, label de Dominik Eulberg et Max Cooper... Stay tuned.

Notez aussi qu'il sera à bord de la péniche InsideOut le quinze septembre, aux cotés de Lüttich Kuttich et Yak.






Café Belga - Crystal

Publié le 14/08/2012

Il y a peu, le Café Belga fêtait ses 10 ans. Pour cette occasion plusieurs concerts étaient organisés dont celui de Crystal.

Botanique - Le Peuple De L'Herbe

Publié le 02/04/2012

Quand le peuple donne de la voie!



Lire la suite



Lire la suite



Atelier 210 Belgian Music Festivals Orange Every Day A Great Song Le Cadran Flyprint