Ancienne Belgique - School Is Cool

Interview - Le 14/11/2011 par Graham

Faites-nous péter les tympans!

Faites-nous péter les tympans!

Ce dimanche 30 Octobre à l’Ancienne Belgique, salle mythique bruxelloise, les “School is Cool”, ont mis le paquet pour nous faire passer un moment musical inoubliable. Mission accomplie ! Les cinq anversois qui se définissent comme “a freakfolk/baroque pop/indiehop band", nous ont rencontrés quelques minutes avant de monter sur scène. Compte-rendu d’une interview musclée!

Dans quelques instants vous allez monter sur la scène de l’Ab, le concert est soldout, comment vous sentez-vous ?
Johanne : Nous sommes vraiment très excités à l’idée de jouer ici. L’AB est une des plus importantes salles belges. C’est un honneur pour nous d’y jouer.

Pour vous, tout a commencé lorsque vous avez remporté le « Humo’s rockrally » (concours musical organisé par le magasine flamand Humo) en Mars de l’année passée. Quel souvenir en gardez-vous ?
Andrew: Un mot résume assez bien notre sentiment ce jour là : nerveux. Nous étions tous très tendus. C’est d’ailleurs assez bizarre de revenir à l’endroit où je me suis quasiment fait dessus sur scène. Revoir les loges où nous avons attendu pendant une heure avant de connaître les résultats du jury en parlant avec tous les autres groupes qui eux aussi étaient au bord de la crise de nerf.

Votre premier album « Entropology » est sorti le 18 Octobre. Comment avez-vous vécu ce moment ?
Andrew: Nous sommes très curieux de voir la réaction du public. Après avoir bossés d’arrache pied pendant un an, nous pouvons finalement le porter sur scène face à notre public. Donc espérons qu’ils l’aiment !

image



Pour l’enregistrement, vous avez collaboré avec Reinhard Vanbergen (guitariste de Das Pop). A-t-il été un bon mentor pour vous ?
Johanne: Il était très strict, très exigeant avec nous. Il m’a d’ailleurs obligé à écrire cinq nouvelles chansons en trois mois et m’a dit : « Trois de ces chansons doivent être des hits ! » Ce jour là, j’ai vraiment flippé car je n’ai pas l’habitude d’écrire et de composer autant en si peu de temps. Mais au final, on l’a fait. Nous avons seize titres : quatorze chansons et deux interludes ; et nous sommes assez fiers d’y être arrivés.

image


Maintenant que vous avez expérimenté et la scène et le studio, que préférez-vous ?
Matthias: Je préfère la scène parce qu’on a vraiment une interaction avec le public. On se donne vraiment sur les planches et on reçoit en retour énormément d’énergie du public ; ce transfert d’énergie au final crée véritablement une ambiance électrique. Sur scène, il y a toujours quelque chose qui se passe que ce soit entre le public et moi ou le groupe et moi. C’est d’ailleurs pour ça que je suis musicien.

Johanne: En même temps, enregistrer un album c’est un peu comme faire le meilleur concert possible. Ca donne la meilleure version de la chanson parce que si tu foires quelque chose, tu peux le recommencer sans souci. Mais d’un autre côté, quand tu joues en live, il y a toujours des changements en fonction de l’ambiance, de l’interaction avec le public,…

Il y a eu sur votre page facebook un concours concernant votre prochain clip vidéo. Pouvez-vous nous en dire quelques mots?
Andrew: Le concept c’était que nos fans nous envoient des idées pour notre prochain clip sur base de vidéos qu’ils ont eux-mêmes filmés. Ensuite, nous avons sélectionné certaines vidéos et nous les avons réalisées avec un plus gros budget. En fait, nous sommes fans des clips qui racontent des histoires. Les simples clips où l’on voit les groupes jouer avec deux ou trois effets de lumière et un peu de fumée ça ne nous intéresse pas.

Johanne: Je pense que ça va vraiment bien donner. Le clip sera assez noir en fait. La chanson parle de la fin du monde donc c’est plutôt de circonstance.

Vous qui faites partie de la scène rock belge. Que pensez-vous de vos compatriotes rockers ?
Johanne: La scène belge est assez restreinte donc c’est facile de connaître tout le monde. Mais en même temps, on ne connaît pas beaucoup de groupes wallons. C’est vraiment triste mais personnellement je ne connais que 3 ou 4 groupes.

Matthias: Je connais Ghinzu, ils sont plutôt pas mal. Mais c’est vrai que c’est difficile de connaître toute la scène rock belge parce que tu es toujours un peu bloqué par la langue que tu parles, même au niveau musical. Je trouve ça vraiment triste parce que au plus de groupes tu écoutes, au plus tu peux les intégrer dans ton propre processus d’écriture et de composition. Mais l’un des groupes avec lesquels j’aimerai beaucoup jouer, c’est Millinnaire. C’est vraiment l’un de mes groupes préférés.

image



Dans votre clip « New kids in town » vous pourchassez des enfants dans une école primaire et leur faites passez un sale quart d’heure. Est-ce que ce concept de clip est lié à une enfance malheureuse ou est-ce que vous aimez simplement boxer des enfants sans défense ?
Johanne: (Rires) Avec ce clip, nous avons réellement commencé une tradition que nous allons poursuivre dans nos prochains clips. Nous aimons beaucoup ce concept de vidéoclip avec une fin un peu bizarre et un peu « goor ». Ca représente totalement le fait que nos paroles soient assez noires mais que la musique en elle-même est plutôt entrainante. A la base, j’avais envie de faire quelque chose de trash avec du sang qui sort de partout mais après, en y réfléchissant, on s’est rendu compte qu’on ne le laisserait jamais passer à la télé.

image

School Is Cool:
Johannes Genard: Vocals, Guitars, Bassdrum, Secretary General In Charge Of Stringbusting
Andrew van Ostade: Floortom, Glockenspiel and Maniacal Jumping
Nele Paelinck: Keyboards, Violin, Glockenspiel, Backing Vocals and Bonux: Efficiënt En Doeltreffend
Toon Van Baelen: Hofner Bass, Backing Vocals and Plectrum Management
Matthias Dillen: Tiny Fucking Drumkit But A Phat Phucking Sound






Gare Des Guillemins - Antoine Hénaut

Publié le 02/01/2012

Entre deux smoking et quelques bouteilles de vin...

Brussels Summer Festival - Interview de Medi

Publié le 17/08/2011

Quelques minutes après son sound-check... Quelques minutes avant son concert!

Gare Des Guillemins - Antoine Hénaut

Lire la suite



Lire la suite



Atelier 210 Belgian Music Festivals Orange Every Day A Great Song Le Cadran Flyprint