Paradise City 2016

Dossier - Le 16/03/2016 par Elliott

Alors que le soleil nous montre à nouveau doucement le bout de son nez...

Alors que le soleil nous montre à nouveau doucement le bout de son nez...

Bien que cela nous semble à tous interminable, non, ne désespérez pas mes amis, la saison des festivals est pour très bientôt ! Pour se mettre en jambe, petit focus sur une très belle initiative qu’on ne saurait que trop vous conseiller: le Paradise City!

Outre le cadre vraiment pas dégueulasse (le château de Ribaucourt à Perk, chez nos amis flamands), le Paradise City se distingue par son affiche électronique pointue et sa VRAIE conscience écologique, pas juste le blabla habituel de la majorité des grosses structures.

Jugez plutôt: CO2logic, organisation belge spécialisée dans le calcul, la réduction et la compensation des émissions CO2, avait calculé l’empreinte écologique du Paradise en 2015. Les organisateurs, en vue de le compenser, ont tout simplement muni 144 familles ougandaises de fours durables, rien que ça. Chapeau bas!

Ajoutez à cela un large choix de mets végétariens (mais pas que, faut pas déconner, vous ne me priverez pas de mon pain saucisses fascistes de vegans!) produisant moins de CO2, une gestion pertinente des déchets et des foodtrucks favorisant les produits naturels et du terroir et vous avez ce qui se fait de mieux en matières de festoche écolo (j’ai pas vérifié mais bon j’ai un boulot maintenant, je peux pas tout faire).

Mais fort heureusement, le Paradise peut se targuer de ne pas tout miser sur la seule écologie.  Avec ses trois scènes (2 DJ et une performance live), le festival joue à petit échelle mais vise la qualité. La programmation intervient en collaboration avec plusieurs partenaires de qualité (Club SILO, le club LOVE d'ATTAR!, ABSTRKT Concerts…) et compte déjà pour le moment sur son affiche Guti, Hunee, The Black Madonna & Mike Servito, &ME, PIONAL et Christian Loffler. Rendez-vous au cours des prochains mois pour connaître la trentaine d’artistes supplémentaires.

A noter une dernière petite chose: les tickets VIP. Ces derniers ne permettront pas de faire les matuvu perché loin au-dessus de la plèbe, mais uniquement à se faire livrer ses boissons et sa bouffe directement sur le festival, et ainsi éviter les longues files au bar. En voilà une idée qu’elle est bonne.

Personnellement je suis bien chaud pour tout retourner le 25 et 26 juin prochain à Perk donc ! 49 euros la journée, 79 pour le combi.

Bim bam boum ça sent bon le gros son, la bière et l’amour. Vite vite vite s’il vous plait.






Tremplin Rock'n'Go pour jouer au Sziget 2016

Publié le 16/03/2016

Il est encore temps de poser sa candidature!

Mayday 2016 - Twenty Five

Publié le 29/02/2016

« My Super Sweet 25 »

Tremplin Rock'n'Go pour jouer au Sziget 2016

Lire la suite

Mayday 2016 - Twenty Five

Lire la suite



Atelier 210 Belgian Music Festivals Orange Every Day A Great Song Le Cadran Flyprint